• Français
  • Nederlands
  • English
  • Deutsch

Ils offrent 200 kg de crackers au secteur horeca

MAD LAB, situé dans le centre de Bruxelles, produit biscuits bio. Particularité ? il utilise la drèche, résidu sec des grains de céréales de brasserie. Suite à la crise sanitaire, ils ont aussi décider d’offrir 200kg de crackers bio au secteur de l’horeca.

MAD LAB produit des crackers et biscuits bio depuis 2018 dans son atelier situé rue Dieudonné Lefèvre, dans le centre de Bruxelles, non loin du canal. La société est engagée dans l’économie locale et circulaire et ses produits se trouvent aux quatre coins de la Belgique, dans les magasins bio et les épiceries fines.

100% BIO

Ils proposent des produits sains riches en fibres, en protéines et en acides aminés, mais aussi pauvres en sucre. Bons pour la santé, mais pas seulement. MAD LAB s’engage à réduire son impact environnemental. Sa gamme de produit 100% bio se caractérise à la fois par les crackers salés et les biscuits sucrés.

Le manager David Moriamé nous explique : « On produit en vrac ou en sachet afin de diminuer l’impact environnemental, ce qui est important pour nous » Avant de poursuivre : « On récupéré les céréales utilisées pour le brassage de la bière et on réutilise pour en faire nos crackers »

MAD LAB approvisionne entre 250 et 300 magasins dans toute la Belgique. Leur clientèle regroupe essentiellement les magasins bio et les épiceries fines es enseignes comme Sequoia et Färm

ON A MANQUÉ DE FARINE

Le producteur bruxellois a lui aussi été touché par la crise sanitaire. « Nous vendons tous nos produits en vrac. L’an dernier lors du premier confinement, les gens ne voulaient plus toucher les produits par crainte d’être contaminés. Donc les ventes en vrac chutaient ! » ; raconte le manager David Moriamé.

Et il ajoute : « Nous avons rencontrés des problèmes d’approvisionnement de notre matière première, la farine. C’est un ingrédient essentiel à la production de nos biscuits et crackers. Notre fournisseur n’a plus voulu travailler avec nous car il ne faisait plus de marge, nous avions dû revoir nos recettes. ».

À cela s’ajoute aussi une machine nécessaire à leur production et qui n’a pas été livrée en temps et en heure. Le MAD LAB a connu un retard dans sa production, ce qui a eu un impact économique notable pour eux.

Le secteur horeca reprend ses activités et MAD LAB a décidé de les soutenir en faisant un geste.

200 KG DE CRAKERS BIO

Ils ont ainsi offert 200kg de crackers bio faits avec des produits locaux. « Nous avons plein de clients dans l’horeca ». explique David Moriamé « Quand le secteur à dû fermer, nous aussi nous avons perdu des clients. L’idée était d’aider ceux qui étaient assez proche de nous, qu’on connait et avec qui on apprécie de travailler. Leur donner un coup de pouce !

RETOUR À L’ENVOYEUR

Et il ajoute « On leur a offert des crackers et en plus ça fait sens car dans un cas on a donné une partie à la Brasserie de la Senne, et comme on récupère la drêche de cette brasserie, c’est un peu un client d’œil, la boucle est bouclée si vous voulez. On prend leur drêche, on en fait des crackers et la brasserie en donne à ses clients

Source: https://lacapitale.sudinfo.be/786217/article/2021-05-15/mad-lab-bruxelles-produit-des-crackers-et-biscuits-bio

Rédigé par: Antoine Demanez

Leave a Reply